10000Visions

10, 000 Chroniques de Disques, Lives & autres.

Dimanche 23 octobre 2011 à 0:54

http://10000visions.cowblog.fr/images/Pochettes/GoatsnakeFlowerLP.jpg
Goatsnake - Flower of Disease (2000)
Par Brieuc
Du stoner aux accents groove/blues allié à un doom metal loin d'être ennuyeux et une approche vocale étonnante. C'est les principales caractéristiques de Goatsnake, un des groupes les plus ultimes à mes yeux du genre qui voit actuellement Greg Anderson à la guitare (Sunn O))) euh parenthèse ou pas pour compléter du coup? On va dire ouais, mais ça en fait 5 dans une seule phrase et c'est un peu beaucoup...) et a vu passer Scott Reeder (epic guy de Kyuss période deux derniers disques, The Obsessed) ou Joey Castillo de QOTSA. Pas besoin d'en faire des tonnes chez eux, un riff venus des Dieux, respectif à chaque chanson, vient se caler dans nos oreilles et refuse de partir tandis qu'un chauve vient nous bercer. Le batteur (Greg Rodgers, formant ainsi avec le bassiste G Stuart Dahlquist la section rythmique de The Obsessed) quant à lui, a trouvé bien vraisemblablement une rythmique bien basique.. Le résultat est là, on est subjugués et on en veut encore … sorti en 2000 (l'année d'apogée pour le groupe) chez Man's Ruin puis réédité chez Southern Lords Records notamment en vinyl.

Des méli-mélos de Flower of Disease qui ouvre chacun de leurs concerts, se brouillent dans nos tympans, il y a cet espèce de signal comme un chef d'orchestre qui arrête le bordel en fermant ses mains un peu comme pour dire « fermez là ! Il y a un riff punitif qui va venir vous mettre la pétée ! », et un petit silence suivi d'un putain de truc. Pas la peine de s'attarder là dessus, chaque morceau de Flower of Disease est comme une perle qu'on enfile sur un collier tellement ce disque est savoureux par sa richesse, et le moindre changement instrumental vient limite nous perturber parce qu'on est resté bloqué sur les répétitions foutrement planantes du schéma précédent... bref je ne sais même pas dire si il y en a une que j'écoute plus que l'autre. Et c'est ça depuis leurs tous débuts : que ce soit leur pemier volume(1999)ou Dog Days (2000) jusqu'à leur EP Trampled Under Hoof (2004) qui sont au moins aussi bien que ce disque. Même si les débuts sont un peu plus brutaux que celui-ci.
 
Le charme de Goatsnake doit sûrement résider en grande partie dans les tripes du chanteur qui, à l'instar de Hideki Fukasawa (Church of Misery) ou pour faire simple John Garcia (Kyuss Lives), occupe une fonction à part entière, c'est corps et âme qu'il anime pour nous offrir son talent lyrique grandement Sabbathiann. On le voit aussi s'adonner à la guimbarde (sur la rythmique sympathique de l'alcoolisée Easy Greasy), user de son harmonica sur une bonne partie du disque pour bien nous rappeler que le Blues est le grand père du Stoner Metal. (par exemple El Coyote, génial et lancinant, ou la sympathique Live To Die supra-entraînante) et parfois savoir jouer de sa grande capacité vocale en prenant un ton de prière sur Prayer For A Dying. Pas besoin de vociférer ni d'étouffer sa voix à l'écho, non, la voix de Peter Stahl (Scream, Wool) est pure et l'idée de cette touche harmonieuse est la source principale du son du groupe. C'est ce qui fait la force et le courage d'un tel groupe. Elle sert aussi à développer une ambiance passionnante, un espèce de sombre ironique qui vient teinter les instrumentaux irréprochables, du commencement paresseux à l'accélération entraînante. Parce que Stahl se met à l'encontre des musiciens, il en fait presque qu'à sa tête comme tout bon doom le veut. L'enchaînement The Dealer avec Truckload of Mamma's Muffins nous met tout simplement sur le cul par les guitares et la voix qui déconnent un peu. Pour en arriver au final impressionnant qu'est The River dont le tout début pourrait nous inspirer l'ouverture d'un disque de Sun puisque Greg Anderson doit sûrement utiliser le même matos donnant ce son pachydermique. Le point culminant de cette affaire, conclu par une voix féminine et un piano sur la dernière minute, allez savoir pourquoi...

Bien dosé, jamais excessif et pourtant bien répétitif, Goatsnake est pour moi l'un des groupes les plus fascinants et envoûtants dans cette stoned jungle alliant Stoner et Doom (sans pour autant donner une sonorité Electric Wizard). Unique en son genre, surtout pour un groupe qui n'a pas une discographie conséquente (à peu de choses près 2 disques, 4 EP et un Split : tous excellents) c'est le moins qu'on puisse dire. Mes frères, ce disque se mérite...

Goatsnake - Flower of Disease [6:39]

Goatsnake - Easy Greasy [5:14]

Goatsnake - A Truckload Of Mamma's Muffins [5:58]

 

Par http://www.sweety-bengal.fr le Vendredi 30 janvier 2015 à 9:25
Ils nous remercient grandement, nous aussi, et saluent sympathiquement la foule en laissant un larsen de la mort qui déchirera le
Par http://www.strasbourgconcert.fr le Samedi 15 août 2015 à 4:16
t de 2012 notamment les albums de Gojira, Lamb of God, Gorod, Spawn of Possession, Meshuggah, Soulfly, Tool, Aborted ou encore Electric Wizard Colour Haze, Ancestors et pleins d'autres!
Sur ce, BONNE ANNEE !!
Par http://www.otelloprofazio.it le Mardi 25 août 2015 à 4:22
pour moi un des concerts des plus ennuyeux que j'ai pu voir et qui pourtant a un certain sens poétique qui m'échappe.
Par http://www.designmust.fr le Jeudi 8 octobre 2015 à 9:07
« Don't Forget Us! We Are Motörhead, and we play rock'nroll ! » 1H30 de set bien carré, l'ambiance toujours aussi présente malgré la répétition musicale. Ils nous remercient grandement, nous aussi,
Par http://www.spaansinterieurbouw.nl le Jeudi 22 octobre 2015 à 4:40
Salut et merci pour cette liste !
Par http://www.immobiliermidipyrenees.fr le Jeudi 29 octobre 2015 à 8:55
y était oui en effet c'etait génial ! ils repasseront surement dans les parages d'ici peu.
Par http://www.vandevinkenburcht.nl le Lundi 14 décembre 2015 à 8:51
Félicitations pour votre nouveau site !
Par hollister pas cher le Vendredi 18 décembre 2015 à 8:21
M'enfin on dit pas non aux morceaux qui durent trois plombes non plus !
Par http://www.reportage-photographe.fr le Jeudi 24 décembre 2015 à 2:17
y était oui en effet c'etait génial ! ils repasseront surement dans les parages d'ici peu.
Par http://www.reportage-photographe.fr le Mardi 26 janvier 2016 à 8:00
y était oui en effet c'etait génial ! ils repasseront surement dans les parages d'ici peu.
Par http://www.parisjazzbigband.fr le Vendredi 18 mars 2016 à 2:40
Il y a eu aussi de nombreuse déception mais il est donc inutile de les mentionner!
Par http://www.reportage-photographe.fr le Samedi 2 avril 2016 à 9:27
bouse et du soleil.
Par http://www.taxipro.fr le Vendredi 20 mai 2016 à 3:56
ir. Et puis bonne nuit aussi.
Par http://www.bybloscitadelle.fr le Samedi 4 juin 2016 à 2:48
M'enfin on dit pas non aux morceaux qui durent trois plombes non plus !
Par victoria secret uk le Samedi 11 juin 2016 à 9:31
euros et profiter de la bouse et du soleil.
Par http://www.mayabelle.fr le Vendredi 15 juillet 2016 à 11:23
On taffe a
Par Converse Pas Cher le Mercredi 14 septembre 2016 à 4:15
, BONNE ANNEE !!
Par Ugg Pas Cher le Mercredi 21 septembre 2016 à 9:17
Le groupe n'en perdra pas sa réputation en cette bonne soirée !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://10000visions.cowblog.fr/trackback/3145944

 

<< Chroniques précédentes | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | Chroniques suivantes >>

Créer un podcast